Category Archives: Fées, elfes, lutins

Epines

Sur ma peau se dessinent

Les traces du Passage

Cicatrices assassines

Grandissent avec l’âge

 

Ma chair abandonnée

Le baiser d’une fée

Faut-il revenir ?

Sans se trahir

 

Dans mon coeur, des épines

Arrachées au paysage

Se bousculent mes rimes

Se tournent les pages

D’une vie anodine

Si ce n’est ce Passage

 

Ma chair abandonnée

Le baiser d’une fée

Faut-il revenir ?

Sans nous trahir…

 

Un nouveau Peuple féerique

Après dix années de blog sur peuple-feerique.com, celui-ci se transforme en un véritable magazine en ligne. Je ne serai plus seul aux commandes afin de pouvoir couvrir plus d’actualités et nourrir le site différemment. Le ton plus personnel, vous le retrouverez donc exclusivement ici, sur mon propre blog. Plus logique, donc… J’évoquerai en ces pages mes livres, mes voyages et continuerai de les nourrir de mots, d’écrits et de poèmes. Tandis que le nouveau Peuple-feerique.com fera la part belle aux reportages, actualités et découvertes féeriques.

Je vous invite dès à présent à découvrir cette nouvelle formule sur : Peuple-feerique.com

peuplefeeriquerichardely

Me pardonnerez-vous

Me pardonnerez-vous
Ce monde qui oublie
Ces hommes à la dérive
Qui s’éloignent de Féerie
Et de gaz s’enivrent

Me pardonnerez-vous
De n’avoir jamais douté
De cette existence passée
Mais de ce présent
En pleurer souvent

Me pardonnerez-vous
Mes tendres enfants
De ne m’être pas battu
Toujours, suffisamment
Pour elles et leur salut

Me pardonnerez-vous
De ne pas avoir hurlé
Le nom de toutes les fées
De n’avoir pas su convaincre
Tous ces fantômes vivants
Ces fantoches malingres
D’arrêter le temps

Pour vivre la nature
Renouer les liens d’antan
Faire tomber les murs
Et renaître les chants

Poème pour ma fille

Sur mes rêves,
J’ai déposé ta douceur
Pour qu’elle colore mes nuits
Comme elle enchante mes jours

De la dryade, la sève,
Du lutin, la sœur,
Et cette insondable magie
Qui de ton âme sourd

Dans ce Royaume que je sers
Mon éclat du soleil
Nulle autre fée plus belle
Et la fierté d’être ton père

Le chemin que je sers

Faut-il glisser dessous la lune
Ces petites choses
Les laisser prendre la pose
N’en choisir qu’une?

Doit-on voir naître les sourires
Au sein d’une nuit rose
Lorsque nos cœurs moroses
Poussent le monde au pire?

Ou suivre le sillon tracé
Dans cet incroyable ciel
Par la douceur des fées
S’accrocher à leurs Merveilles?

Je sais le chemin que je sers
Et t’invite à y poser le pas
Pour que demain s’inspire d’hier
Des chants, des fées et de leur voie !

Pour que les fées reviennent…

Il suffit d’un baiser
Un bout de souffle installé
Croiser les doigts rien qu’une fois
Pour qu’elles viennent jusqu’à toi

Une goutte de rosée
Par un matin d’aurore bleue
Délicatement prélevée
Pour les faire venir au mieux

Il ne faut qu’un songe d’été
Partagé par tous les rêveurs
Pour que reviennent les fées
Avant que tu ne meures

Mon étincelle

Respirer…
Te raconter l’autrefois
L’autre monde
Où ta mère déjà
M’entrainait dans ses rondes

Vivre…
Comme si la mort n’existait pas
Se penser seuls et éternels
Devant tes rires ma belle
Nous fondre dans ta joie

Mon étincelle.

Poème

Epouser la terre
Sentir ses parfums vous enivrer
Juste après l’orage

Embrasser l’écorce
Se baigner dans les feuillages
Comme dans les bras d’une mère

Et puiser dans cet amour, cette force,
Tout ce que le bonheur peut engendrer.

Y faire naître une fée.

Richard Ely, 2016

Souvenirs du Dartmoor et d’un joli périple en Angleterre…

HoundTorRichard-Ely

Escalader des Tors, grimper au-dessus des barrières, de murets de pierre, longer des haies sauvages et admirer de belles aubépines solitaires… Ce mois de juillet fut formidablement placé sous le signe des fées anglaises et autres Pixies…

Richard-Ely-DM

Dartmoor-RichardEly

 

Je garderai un souvenir tout particulier de cette journée de randonnée m’ayant conduit au pied de vieux chênes rabougris à l’écorce recouverte de mousse et de lichen et aux branches desquels de petits papiers étaient noués d’une corde colorée… Prières aux Pixies, voeux attachés à cette vieille forêt hantée du Wistman’s Wood !

DartmoorRichardElywistman wistmanwoodphoto wismanwoodcreature

Un passage à Rye, pour y saluer la trace d’Henri James, dont Le Tour d’écrou m’avait tant frappé, adolescent, lors de sa lecture qu’il resta toujours un auteur cher à mes yeux…

HenryJames

henrijameshouse

 

Et ces Inn, ces pubs et tavernes respirant les parfums d’autrefois où le gosier sec d’avoir tant marché retrouvait les joies humides et revigorantes d’un verre de vin, de cidre ou d’une pinte de bière bien méritée…

Richard-Ely-inn RichardElyUK

Pour connaître les secrets du Dartmoor, je vous donne rendez-vous dans les semaines à venir sur Peuple-feerique.com !

dartmoorNB002

De retour de Montignies-Sur-Roc

Dimanche passé, j’ai eu l’occasion de dédicacer à Montignies-Sur-Roc, en Belgique, dans le cadre de la Fête Art & Nature. Un écrin somptueux nous a accueilli tout comme la sympathie des organisateurs.

Feteartnature_7846

J’ai pu y rencontrer quelques lecteurs et d’autres artistes au talent indéniable. De jolies découvertes, du bonheur plein le coeur et les mirettes !

feteartnature_7848

Bref un très bon moment au sein d’une campagne luxuriante et de visages remplis de sourires.

RichardEly_7857