Le Silence est d’Or

Que dire sinon se taire
Garder pour soi les secrets
Les murmures de la terre
Les rires des farfadets

Ne pas répondre à ceux
Qui ignorent les petits dieux
Perdant en leurs moqueries
Les chemins de Féerie

Demeurer silencieux
À contempler les elfes d’or
Et leurs ballets merveilleux
Aux doux chants de l’aurore

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *